Home Blog WEC Saison 2013 24H du Mans : Toyota brille au Mans

Article

retour

24H du Mans : Toyota brille au Mans12.02.2014

article

mansToyota a fait douter Audi
Toyota a pris la deuxième place des 24 Heures du Mans après avoir livré une bataille à très haut niveau à Audi dans une course endeuillée par le décès d’Allan Simonsen. Sur la TS030 HYBRID n°8, Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Stéphane Sarrazin ont égalé le meilleur résultat de la marque japonaise dans la Sarthe réussi en 1992, 1994 et 1999.

Les faits
Partie derrière les trois Audi, la n°8 a connu 347 tours du circuit de la Sarthe sans le moindre problème mécanique, ce qui ne fut pas le cas de deux de ses adversaires qu’elle a dépassées après sept heures de course avant de tenter de donner la chasse à Tom Kristensen, Allan McNish et Loïc Duval, qui offraient à Audi sa douzième victoire et au Danois son neuvième triomphe dans la Sarthe, avec un tour d’avance. Onze Voitures de Sécurité et plusieurs averses ont aussi rendu la course difficile.
Un peu plus loin dans le classement, Tristan Gommendy, Nelson Panciatici et Pierre Ragues ont mené l’Alpine A450 de l’équipe Signatech à la 9e place de la catégorie LMP2, 35 ans après la victoire d’une Alpine au Mans.

Le chiffre
27. Victime d’un choc fatal après seulement 10 minutes de course au Tertre Rouge, sur l’Aston Martin qui était partie en pole position dans la catégorie GTE, Allan Simonsen, 34 ans, est le premier pilote tué en course depuis Jo Gartner, il y a 27 ans, au Mans. Sébastien Enjolras s’était tué lors des essais en 1997. Kristensen, particulièrement ému après la disparition de son compatriote danois, lui a dédié sa victoire.

La phrase
“Je suis content de ce résultat mais mon rêve c’est de gagner au Mans alors je suis déterminé à revenir plus fort l’année prochaine”. Le patron de l’équipe, Yoshiaki Kinoshita, est déjà tourné vers 2014.

L’anecdote
Au début de la dernière demi-heure de course, Buemi, qui était au volant de la n°8, est parvenu à revenir dans le même tour que les leaders avant de lever le pied. Il faut dire que trois heures plus tôt la n°7, pilotée par Nicolas Lapierre, alors à la lutte pour le podium, était sortie de la route violemment, avant de prendre la 5e place.
À suivre
6 Heures de Sao Paulo (1er septembre)

Classement
1. #2 Kristensen/Duval/McNish Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro LMP1 * 348 laps (34 stops)
2. #8 Davidson/Buemi/Sarrazin Toyota Racing Toyota TS030 hybrid LMP1 * 347 laps (30 stops)
3. #3 Gene/Di Grassi/Jarvis Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro LMP1 347 laps (30 stops)
4. #7 Wurz/Lapierre/Nakajima Toyota Racing Toyota TS030 hybrid LMP1 * 341 laps (29 stops)
5. #1 Lotterer/Fassler/Treluyer Audi Sport Team Joest Audi R18 e-tron quattro LMP1 * 338 laps (32 stops)
6. #21 Leventis/Watts/Kane Strakka Racing HPD ARX-03c LMP1 * 332 laps (29 stops)
7. #35 Baguette/Gonzalez/Plowman OAK Racing Morgan-Nissan LMP2 * 329 laps (30 stops)
8. #24 Pla/Heinemeier Hansson/Brundle OAK Racing Morgan-Nissan LMP2 * 328 laps (31 stops)
9. #26 Rusinov/Martin/Conway G-Drive Racing Oreca 03-Nissan LMP2 * 327 laps (32 stops)
10. #42 Mardenborough/Ordonez/Krumm Greaves Motorsport Zytek-Nissan LMP2 327 laps (28 stops)

12.02.2014