Home Blog WEC Saison 2013 6H Shanghaï : Toyota, supplice chinois

Article

retour

6H Shanghaï : Toyota, supplice chinois12.02.2014

article

shangaiLes deux Toyota TS030 HYBRID avaient la course en main à un peu plus d’une heure de la fin des 6 Heures de Shanghai, mais le sort a décidé d’offrir une sixième victoire en sept courses à Audi.

Les faits
Après la victoire dans une épreuve tronquée par la pluie à domicile à Fuji, Toyota voulait concrétiser sa supériorité en performance à Shanghai. La pole position réussie par Alex Wurz et Nicolas Lapierre représentait le meilleur départ. Le lendemain, la n°7 du duo austro-français s’envolait sans souci. L’autre Toyota, la n°8 d’Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Stéphane Sarrazin, rejoignait bientôt son sillage.
Pendant plus de 4 heures, un doublé historique se dessinait tour après tour, mais un premier grain de sable allait gripper cette belle mécanique : une crevaison sur la n°7 qui venait de ravitailler. Pire, quelques minutes plus tard, la n°8, rentrait au stand pour le compte, victime de sa suspension avant.
L’Audi R18 n°1 d’André Lotterer, Benoît Tréluyer et Marcel Fässler en profitait pour revenir dans le sillage de la n°7 et Tréluyer passait Wurz à la suite d’un palpitant duel pour s’imposer avec au final 16 secondes d’avance.

La phrase
“Ce fut un week-end extraordinaire jusqu’à 90 minutes de la fin de la course.” le pilote français Stéphane Sarrazin, comme toute l’équipe Toyota, a cru à la deuxième victoire en deux ans à Shanghai pour la TS030 HYBRID. Les soucis en fin de course constituent “une immense déception” pour son coéquipier Anthony Davidson.

Le chiffre
162 – Avec 162 points à une course de la fin, Allan McNich, Loïc Duval et Tom Kristensen, qui ont assuré la 3e place à Shanghai, sont assurés de remporter le titre de champions du monde d’Endurance.

L’anecdote
L’équipe Toyota ne connaissait pas, à la fin du week-end dernier, l’origine du bris de suspension qui a coûté l’abandon à sa n°8. “Il est possible que cela provienne d’un contact avec un autre concurrent”, assurait le patron de l’équipe Yoshiaki Kinoshita. “Nous allons enquêter en interne pour le savoir.”

À venir
6 Heures de Bahreïn, 30 novembre 2013

Classement
Pos Cl Pilotes Team/Voiture Temps
1. P1 Lotterer/Treluyer/Fassler Audi 6h01m33.343s
2. P1 Wurz/Lapierre Toyota +15.374s
3. P1 Kristensen/Duval/McNish Audi +1 laps
4. P1 Belicchi/Beche/Prost Rebellion Lola-Toyota +5 laps
5. P2 Rusinov/Martin/Conway Delta-ADR ORECA-Nissan +13 laps
6. P2 Pla/Heinemeier Hansson/Brundle OAK Morgan-Nissan +13 laps
7. P2 Baguette/Gonzalez/Plowman OAK Morgan-Nissan +13 laps
8. P2 Graves/Kerr/Dolby Delta-ADR ORECA-Nissan +14 laps
9. P2 Shulzhitckiy/Lux/Wirdheim Greaves Zytek-Nissan +15 laps
10. P2 Nicolet/Ihara/Cheng OAK Morgan-Nissan +18 laps
11. P2 Holzer/Kraihamer/Charouz Lotus +18 laps
12. GTE P Turner/Mucke Aston Martin +21 laps
13. GTE P Lamy/Senna/Stanaway Aston Martin +21 laps
14. GTE P Bergmeister/Pilet Manthey Porsche +22 laps
15. GTE P Bruni/Fisichella AF Ferrari +22 laps
16. GTE P Kobayashi/Vilander AF Ferrari +23 laps
17. GTE P Lieb/Lietz Manthey Porsche +23 laps
18. GTE A Potolicchio/Aguas/Rigon 8Star Ferrari +24 laps
19. GTE A Narac/Vernay/Palttala Imsa Porsche +25 laps
20. GTE A Campbell-Walter/Hall/Adam Aston Martin +25 laps
21. GTE A Ried/Roda/Ruberti Proton Porsche +25 laps
22. GTE A Bornhauser/Canal/Rees Larbre Corvette +26 laps
23. GTE A Gerber/Griffin/Cioci AF Ferrari +26 laps
24. P1 Davidson/Buemi/Sarrazin Toyota +47 laps
25. GTE A Krohn/Jonsson/Mediani Krohn Ferrari +51 laps

12.02.2014