Home Blog Moto Saison 2013 Championnat du monde superbike, Angleterre (Donington)

Article

retour

Championnat du monde superbike, Angleterre (Donington)29.05.2017

article

Triplé Kawasaki

Tom Sykes et Jonathan Rea en Superbike, Kenan Sofuoglu en Supersport : des trois courses organisées sur le circuit de Donington, les pilotes Kawasaki n’ont laissé échapper aucune victoire. Encore un sans-faute pour les verts.

 

 

Les courses

Depuis le début de la saison, Tom Sykes courait après sa première victoire. C’est fort logiquement sur son circuit fétiche que l’ancien champion du monde l’a obtenue. Un succès qui avait été logiquement précédé par une Superpole, le Britannique excellant toujours dans l’exercice de la chasse au chrono. C’est à six tours de l’arrivée que Sykes s’est emparé des commandes de la course en débordant son coéquipier. Imprimant un rythme aussi élevé que régulier, le pilote Kawasaki n’a plus été rejoint. Derrière, Rea est quant à lui parti à la faute pour la première fois de la saison. Une chute à haute vitesse dans le virage numéro trois, entraînée par un problème de pneumatique mais heureusement sans conséquence pour le leader du championnat. La preuve, c’est lui qui s’est imposé le lendemain devant Sykes. Les deux pilotes Kawasaki n’ont pas manqué de dédier leur succès respectif à la mémoire de Nicky Hayden, le champion américain tragiquement disparu en début de semaine des suites d’un accident de la route alors qu’il s’entraînait à vélo en Italie. Quatorzième samedi, Krummenacher n’est pas passé dimanche sous le drapeau à damier. En Supersport, Kenan Sofuoglu a décroché sa troisième victoire de rang à l’issue d’une course réduite à treize tours. Intouchable, le pilote turc n’a jamais été inquiété. Son jeune coéquipier Kyle Smith a quant à lui franchi la ligne d’arrivée en quatorzième position.

Le championnat

Malgré son premier résultat blanc de la saison, Jonathan Rea demeure le solide leader du championnat Superbike. Le double champion du monde conserve en effet cinquante-cinq points d’avance sur Tom Sykes qui repasse quant à lui en deuxième position. Le Britannique profite de sa victoire et sa deuxième place, mais aussi de la chute de Chaz Davies pour prendre vingt longueurs d’avance au pilote Ducati. Avec vingt-sept points au compteur, Randy Krummenacher ne bouge pas de la seizième place. En Supersport, Kenan Sofuoglu se hisse à la deuxième place du classement général. Si trente points le séparent encore de Lucas Mahias, le pilote Kawasaki se dit convaincu de pouvoir refaire son retard. Kyle Ryde ne bouge pas de la septième place du classement général alors que Canducci rétrograde en quatorzième position.

L’histoire

Cette année, le championnat du monde Superbike fête son trentième anniversaire. La première course de cette compétition ayant été organisée en 1988 sur le circuit de Donington, le passage de la caravane du WSBK dans le Leicestershire a bien évidemment été prétexte à quelques célébrations. L’occasion pour les plus jeunes de revisiter l’histoire de la discipline… Le 3 avril 1988, c’est un certain Roger Burnett qui s’élance de la pole position au guidon de sa Honda. Des vingt-cinq pilotes qui se pressent alors sur la grille de départ, Davide Tardozzi se montre le plus habile pour aller chercher la victoire. L’Italien, devenu aujourd’hui manager de l’équipe Ducati en MotoGP, bat sur le fil son compatriote Marco Lucchinelli tandis que le regretté Joey Dunlop monte sur la troisième marche du podium sous les acclamations du public. La deuxième manche tourne à l’avantage de Lucchinelli qui profite adroitement de la chute de Tardozzi. Fred Merkel, qui décrochera le titre de champion du monde en fin de saison, termine deuxième devant Dunlop. A cette époque, la victoire était attribuée au cumul des deux courses, et c’est donc Marco Lucchinelli qui fut déclaré vainqueur de la première épreuve de l’histoire du championnat du monde Superbike.

29.05.2017