Home Blog Moto Saison 2013 Championnat du monde Superbike – Espagne (Jerez), Octobre 2017

Article

retour

Championnat du monde Superbike – Espagne (Jerez), Octobre 201723.10.2017

article

Un nouveau titre pour Kawasaki

Grâce au nouveau doublé de Jonathan Rea sur le circuit Jerez, Kawasaki s’assure en Espagne le titre de champion du monde des constructeurs. Une nouvelle récompense pour une saison exceptionnelle.

Les courses

Sur un circuit où il n’avait encore jamais vraiment brillé, Jonathan Rea s’est offert un nouveau doublé, portant à quatorze le nombre de ses victoires cette saison. S’il a profité des problèmes techniques de Melandri samedi après-midi, il n’a dû qu’à lui son succès du lendemain.

J’avais tout simplement une moto parfaite aujourd’hui, s’est félicité le triple champion du monde. Je n’aurais pas pu rêver mieux.

Jonathan Rea

Sur le podium de la première course, Tom Sykes a dû se contenter de la cinquième place à l’arrivée de la seconde. Terminant à six secondes du vainqueur, le Britannique s’est plaint d’un problème de traction. Appelé pour remplacer Randy Krummenacher chez Pucetti Racing, Sylvain Guintoli s’est mis en valeur en décrochant une sixième et une huitième places. En Supersport, Anthony West avait la charge de suppléer l’infortuné Kenan Sofuoglu qui souffre d’une fracture du bassin depuis sa chute au Portugal. L’éclectique pilote australien s’est montré à la hauteur de l’enjeu en se glissant sur le podium. Canducci a pour sa part franchi la ligne d’arrivée en onzième position alors que Bassani, remplaçant de Ryde, a accroché les points de la quatorzième place.

 Le championnat

Après le titre pilote, le titre constructeurs. Pour Kawasaki, c’est le troisième de rang.

Ce titre de champion du monde des constructeurs n’est pas seulement à mettre sur le compte de la moto, du pilote, de l’encadrement ou de l’équipe technique. Il est le fruit du travail de chacune des personnes investies depuis le début dans ce projet, sur le terrain comme au service course au Japon. Chacun a apporté sa pierre à l’édifice et je suis très fier d’y avoir contribuer.

Jonathan Rea

Au classement des pilotes, Chaz Davies a rejoint Tom Sykes à la deuxième place. Le titre de vice-champion du monde se jouera donc lors de la finale au Qatar. En Supersport, Kenan Sofuoglu conserve sa deuxième position malgré son absence à Jerez. Kyle Ryde est désormais treizième et Canducci quatorzième.

L’histoire

Même si la catégorie est soumise à un règlement particulièrement strict, les pilotes Superbike n’utilisent pas n’importe quelle essence. Chez Kawasaki, on utilise un carburant spécialement développé dans les laboratoires du centre de recherche de Solaize. Avant d’être employé en course, ce carburant est testé au banc d’essais, puis validé sur circuit.

Nous avons avec la société Akira, préparateur des moteurs de la marque japonaise, un partenaire privilégié qui nous permet également de tester des candidats entre deux championnats, car en Superbike, pour limiter les coûts, le développement est interdit à partir de la première course.

Romain Aubry,
l’un des ingénieurs affectés à la recherche

Cela fait maintenant une vingtaine d’années que les ingénieurs du groupe Total travaillent main dans la main avec les motoristes de l’usine Kawasaki. Cette collaboration a démarré en MotoGP avant de s’orienter vers le Mondial Superbike quand le constructeur japonais a décidé de revoir la stratégie de son engagement en compétition.

23.10.2017