Home Blog Moto Saison 2018 8 Heures de Suzuka

Article

retour

8 Heures de Suzuka31.07.2018

article

Une pole et un podium pour le Team Green

 

Comme l’an dernier, le Team Green  a fait des étincelles sur le circuit de Suzuka à l’occasion de la grande finale du championnat du monde d’Endurance. Longtemps leader après avoir décroché la pole position, la Kawasaki de l’équipe japonaise s’est glissée sur la troisième marche du podium.

Avec la présence de Jonathan Rea au guidon de la ZX-RR frappée du numéro 11, le Team Green n’avait d’autre objectif que de remporter en cette fin juillet les Huit Heures de Suzuka, épreuve phare du championnat du monde d’Endurance. Associé à Leon Haslam, son futur coéquipier en Mondial Superbike, et Kazuma Watanabe, le Britannique a tenu son rang dès les essais libres en signant le record de la piste en 2’05”168, avant d’assurer le lendemain la pole position en compagnie de ses deux coéquipiers. Avec le passage d’un typhon dans la nuit de samedi à dimanche, la course s’est malheureusement déroulée dans des conditions moins favorables, le vent et la pluie venant perturber son bon déroulement. Désigné pour prendre le départ, Haslam s’est montré à la hauteur de la confiance qui lui était faite. Toujours aussi à l’aise sur le mouillé, le Britannique a laissé le guidon de la Kawasaki numéro 11 à Rea en première position juste avant la première heure de course. Reparti en slicks sur le séchant, ce dernier a conservé la tête alors que derrière lui plusieurs têtes d’affiche partaient à la faute sur une piste très piégeuse. A la lutte avec la Yamaha numéro 21 et la Honda numéro 33, la Kawasaki du Team Green s’est ainsi maintenue devant jusqu’à ce qu’une panne d’essence lui fasse perdre une trentaine de secondes. Et puis après cinq heure et vingt-cinq minutes de course, Rea a définitivement perdu le contact des leaders à cause d’une chute en pneus slicks, sous la pluie et derrière la voiture de sécurité. « L’équipe aurait dû me permettre de rentrer plus tôt pour changer de pneus », regrettait après coup le triple champion du monde de Superbike. Déçu de ne récolter que la troisième marche du podium, Rea, Haslam et Watanabe se sont toutefois donné rendez-vous l’an prochain pour aller chercher cette victoire qui, à Suzuka, échappe à Kawasaki depuis vingt-cinq ans.

31.07.2018