Home Blog Moto Saison 2018 Championnat du monde de Superbike, Australie

Article

retour

Championnat du monde de Superbike, Australie26.02.2018

article

Rea part du mauvais pied

Une fois n’est pas coutume, Jonathan Rea ne s’est pas offert un double podium sur le circuit de Phillip Island. Seulement cinquième à l’arrivée de la première course de la saison, le triple champion du monde s’est néanmoins repris dimanche en se classant deuxième sur les talons du vainqueur.

Les courses

Exigeante pour les pneumatiques avec notamment cette dernière courbe qui met les gommes en contrainte durant un très long moment, la piste de Phillip Island a cette année joué des tours aux pilotes Kawasaki. Ainsi Jonathan Rea a dû composer samedi après-midi avec une enveloppe qui a bien failli le contraindre à l’abandon. Cinquième sur la ligne d’arrivée, il s’est rattrapé le lendemain en se battant pour la victoire avec Marco Melandri jusqu’au drapeau à damier. Manquant encore de grip à l’accélération, le tenant du titre n’a pu toutefois empêcher l’Italien de décrocher le doublé pour cette première épreuve de la saison. Auteur de la pole, Sykes s’est lui classé deuxième samedi avant d’échouer le lendemain au pied du podium, lui aussi victime d’un manque de motricité dans les deux derniers secteurs du circuit australien. Pour ses débuts en Superbike, Razgatlioglu a enchaîné une treizième et une dixième places. En Supersport, les pilotes Kawasaki ont également connu une entrée en matière délicate. Victime d’une lourde chute aux essais, et handicapé par ses pneumatiques en course, Kenan Sofuoglu a dû se contenter de la treizième place à l’arrivée de la première course de la saison. Okubo s’est lui plaint de problèmes de vibrations sur sa moto et n’a pu faire mieux que quatorzième.

Le championnat

Si Marco Melandri s’est installé en tête du Mondial Superbike grâce à ses deux victoires du week-end, les pilotes Kawasaki ont limité les dégâts en quittant l’état de Victoria aux deuxième et troisième places du classement général. Sykes a glané trente-trois points et Rea trente-et-un. Razgatlioglu pointe lui en douzième position alors qu’en Supersport Sofuoglu et Okubo comptent respectivement trois et deux points au soir de la première course de la saison.

L’histoire

Depuis ses débuts chez Kawasaki en 2015, Jonathan Rea n’avait jamais terminé au-delà de la deuxième place lors de l’épreuve d’ouverture du Mondial Superbike organisée en Australie. Quant au podium, il n’en était plus descendu depuis Magny-Cours 2016. De fait, c’est la première fois depuis qu’il court au guidon de la ZX-10 RR que le Britannique n’occupe pas la première place du classement général du WSBK. Triple champion du monde en trois saisons, Rea a donc flanché le week-end dernier sur la piste de Phillip Island. Coupable ?
« Sûrement pas, assène Pere Riba, le chef mécanicien de Jonathan. Sans un problème de pneu, nous aurions fini sur le podium, et peut-être même à la première place. »
Rea n’a d’ailleurs pas été le seul à connaître des soucis de pneumatiques sur le très rapide circuit australien. A tel point que par mesure de sécurité, la direction de course a imposé un changement de pneus durant la seconde manche organisée dimanche. Une mesure qui a permis à Rea de se battre pour la victoire jusqu’à la sortie du dernier virage…

26.02.2018