Home Blog Moto Saison 2018 Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Allemagne

Article

retour

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Allemagne16.07.2018

article

Le meilleur résultat de Mir

Deuxième sur la ligne d’arrivée du Grand Prix d’Allemagne, Joan Mir a obtenu au Sachsenring son meilleur résultat depuis son arrivée en Moto2. La victoire se rapproche pour le champion du monde Moto3 en titre.

Les courses

Troisième au Mans et au Mugello, Joan Mir a fait mieux en Allemagne. Huitième au départ, le jeune pilote espagnol a réussi à mener la course durant quelques tours avant de termine deuxième derrière Brad Binder. « J’ai attaqué de bout en bout pour essayer de garder la pression, raconte Mir. Mais Brad n’a pas craqué. Je suis quand même content car j’ai eu un bon rythme tout le week-end, seule ma qualification n’a pas été exceptionnelle. Mais je savais que j’avais la capacité de me battre pour le podium et je suis satisfait d’y être parvenu. » Pour Alex Marquez, victime d’une grosse chute aux essais, la course a été une douloureuse épreuve. Quatrième au premier tour, l’Espagnol a ensuite rétrogradé pour franchir la ligne d’arrivée en treizième position. En MotoGP, Stefan Bradl, qui remplaçait Franco Morbidelli s’est classé seizième, à la porte des points, et juste devant Tom Lüthi qui a dû composer avec des problèmes de grip en fin de course.

Le championnat

Malgré son difficile Grand Prix d’Allemagne, Alex Marquez se maintient à la troisième place du classement général Moto2. Joan Mir gagne pour sa part une nouvelle position, le voilà désormais quatrième à dix-huit points de son coéquipier. En MotoGP, Morbidelli rétrograde en dix-septième position.

L’histoire

Malgré tout le courage qui est le sien, Franco Morbidelli a dû renoncer à participer au Grand Prix d’Allemagne. Blessé à la main gauche aux Pays-Bas, le champion du monde Moto2 qui débute cette saison en MotoGP a bien essayé de participer à la première séance d’essais libres. Mais il s’est rapidement rendu compte qu’il ne servirait à rien de persévérer, surtout sur un tracé aussi tortueux que celui du Sachsenring. « J’ai compris qu’il valait mieux ne pas prendre de risque afin d’accélérer la guérison de ma main d’ici la prochaine course en République tchèque », confie-t-il. Vendredi après-midi, l’équipe Estrella Galicia 0,0 Marc VDS décidait donc de confier sa Honda RC213V à Stefan Bradl. Aujourd’hui pilote d’essais du HRC, le pilote allemand a rapidement retrouvé ses marques au guidon d’une machine qui lui avait permis de faire ses débuts en MotoGP, en 2012, dans la foulée de son titre de champion du monde Moto2. « C’est aussi la moto que je développe pour le service course Honda », précise-t-il. Seizième à l’arrivée, l’Allemand était satisfait de sa course : « Compte-tenu du peu de temps que j’ai eu aux essais, je pense avoir fait une bonne course et prouvé que j’avais encore le niveau en MotoGP. »

16.07.2018