Home Blog Moto Saison 2018 Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Autriche

Article

retour

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix d’Autriche13.08.2018

article

Encore un top dix pour Mir

Pour la septième fois depuis le début de la saison, Joan Mir a fini la course dans le top dix. Huitième en Autriche, le champion du monde Moto3 a réduit à trois points son retard sur Lorenzo Baldassari.

Les courses

En difficulté aux essais et seulement vingtième sur la grille Moto2, Joan Mir a pris un excellent départ et doublé une dizaine d’adversaires dans le premier tour de course. « On a amélioré le comportement de la moto au warm up mais il me manquait encore un ou deux dixièmes au tour », explique le jeune “rookie” qui s’était imposé l’an dernier en Moto3 sur le circuit de Spielberg. Malgré un manque de grip à l’arrière, Mir est parvenu à remonter jusqu’à la huitième place. A la lutte pour le podium avec Luca Marini, Alex Marquez est lui tombé dans le dernier virage du dernier tour… « J’étais prêt à accepter une quatrième place quand j’ai perdu l’avant », regrettait l’Espagnol à la fin du Grand Prix d’Autriche. En MotoGP, Franco Morbidelli s’est classé dix-neuvième alors que Tom Lüthi est passé sous le drapeau à damier en vingt-deuxième position à près d’une minute du vainqueur, Jorge Lorenzo.

Le championnat

Toujours troisième au classement général de la catégorie Moto2, Alex Marquez compte désormais soixante-treize points de retard sur Miguel Oliveira et soixante-seize sur le leader, Francesco Bagnaia. Sixième, Joan Mir n’est plus qu’à trois points de Lorenzo Baldassari. En MotoGP, pas de changement pour Franco Morbidelli, toujours dix-septième au général et deuxième au classement des “rookies” à deux points de Syahrin. Rien de neuf non plus pour Lüthi qui n’a toujours pas réussi à ouvrir son compteur de points.

L’histoire

Que ce soit en MotoGP ou en Moto2, les pilotes du Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS ont souffert plus que les autres des piètres conditions météorologiques dans lesquelles se sont déroulés les essais du Grand Prix d’Autriche. Avec beaucoup de pluie et peu de tours sur le sec, les débutants que sont Morbidelli et Lüthi en MotoGP, Mir en Moto2, ont eu beaucoup de mal à régler leur moto avant la course. « On a fait un pas en avant au warm up mais il n’a pas été suffisant », regrettait à l’arrivée le champion du monde Moto3 en titre. Pour Morbidelli, à une mise au point perfectible s’est ajouté un mauvais choix pneumatique. Là-encore dû au manque de roulage sur le sec. « On n’a pas eu suffisamment de temps pour évaluer tous les choix possibles et notre manque d’expérience nous a coûté cher, analyse le champion du monde Moto2 en titre. Je suis parti avec le pneu tendre à l’arrière, et dès le départ j’avais moins de grip que les pilotes qui étaient dans le même groupe que moi. Jusqu’à la fin le grip n’a fait que se détériorer, et j’ai très rapidement compris que je m’étais trompé. »

13.08.2018