Home Blog Moto Saison 2018 Championnat du monde MotoGP – Grand Prix de France

Article

retour

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix de France21.05.2018

article

Double podium pour les pilotes Marc VDS

Deuxième et troisième à l’arrivée du Grand Prix de France, Alex Marquez et Joan Mir ont offert au team Marc VDS son premier double podium de la saison.

 

Les courses

Après la déception du Grand Prix d’Espagne, l’équipe Marc VDS s’est remise dans le sens de la marche à l’occasion de l’étape mancelle du championnat du monde Moto2. Alex Marquez et Joan Mir ont en terminé deuxième et troisième du Grand Prix de France, montant ainsi pour la première fois de concert sur le podium de la catégorie intermédiaire des Grands Prix. Sixième sur la grille, Alex Marquez a fait toute la course dans la roue du futur vainqueur, Francesco Bagnaia. Bien décidé à ne pas répéter son erreur de Jerez, l’Espagnol n’a pas tenté le diable, préférant assurer une place sur le podium, comme il l’avait fait au Qatar et aux Etats-Unis. En terminant troisième, Joan Mir s’est quant à lui mis en valeur en décrochant son premier podium en Moto2. Un podium qui en appelle d’autres. En MotoGP, Franco Morbidelli est à nouveau rentré dans les points en passant sous le drapeau à damier en treizième position. Victime d’une chute au warm up, Tom Lüthi a dû pour sa part se contenter de la seizième place.

Le championnat

Profitant de son troisième podium de la saison ainsi que des faux-pas de Pasini et de Baldassari, Alex Marquez remonte à la troisième place du championnat Moto2. Mir demeure pour sa part septième mais il ne compte plus que dix points de retard sur le cinquième, Pasini, et seulement quatre points sur le sixième, Vierge. En MotoGP, Morbidelli occupe la quinzième position alors que se profile le cap du premier tiers de la saison.

L’histoire

En montant sur le podium de son cinquième Grand Prix dans la catégorie Moto2, Joan Mir a confirmé sur le circuit Bugatti qu’il avait l’étoffe des plus grands. Comme Marc Marquez et Maverick Viñales avant lui, le Majorquin n’aura pas mis bien longtemps à devenir l’un des hommes forts de la catégorie intermédiaire des championnats du monde de vitesse. Onzième au Qatar, septième en Argentine, quatrième au Texas… Joan Mir aurait certainement pu continuer sa progression sur le circuit de Jerez s’il n’avait pas été malade durant le Grand Prix d’Espagne. Le champion du monde Moto3 en titre n’a pas pour autant marqué très longtemps le pas. Au Mans, quatrième sur la grille de départ, il s’est bagarré durant les premiers tours avec les deux KTM de Miguel Oliveira et Brad Binder avant d’emboîter le pas à Francesco Bagnaia et Alex Marquez. Troisième sous le drapeau à damier, l’Espagnol peut désormais penser à aller chercher son premier succès en Moto2. Une chose est sûre, il ne devrait pas rester longtemps dans la catégorie intermédiaire. Honda et Suzuki lui font en effet déjà les yeux doux pour s’adjuger ses services en MotoGP.

21.05.2018