Home Blog Moto Saison 2018 Championnat du monde MotoGP – Grand Prix du Japon

Article

retour

Championnat du monde MotoGP – Grand Prix du Japon22.10.2018

article

Morbidelli contrôle

Onzième au Japon, Morbidelli enchaîne sa quatrième course dans le top 15. Et consolide sa position de leader au classement du meilleur débutant de la catégorie MotoGP.

Les courses

Malgré de sérieux problèmes de mise au point aux essais, Franco Morbidelli est parvenu à remonter de la dix-septième position qu’il occupait sur la grille de départ à la onzième place sous le drapeau à damier du Grand Prix du Japon. Victime d’une grosse chute aux essais, l’Italien a bien redresser la barre en course. « Sur un circuit qui était difficile pour nous, j’ai réussi à conserver un bon rythme et à me rapprocher du top dix, dit-il. Le bilan du week-end est plutôt satisfaisant. » Manquant de grip à l’arrière et de feeling avec sa moto, Tom Lüthi s’est classé vingtième. En Moto2, Alex Marquez a été héroïque en terminant quatrième après avoir été victime d’une terrible chute aux essais dont il s’est miraculeusement relevé sans blessure. Joan Mir a lui terminé l’épreuve japonaise en onzième position.

Le championnat

Encore un place gagnée pour Morbidelli. L’Italien pointe désormais à la quatorzième place du classement général MotoGP avec trente-huit points. Il consolide par la même occasion sa première place au classement du “Rookie of the Year” . En Moto2, Marquez et Mir demeurent cinquième et sixième du championnat provisoire avec cent trente-neuf et cent vingt-neuf points.

L’histoire

On savait qu’Alex Marquez était dur au mal, mais personne n’imaginait qu’il l’était autant. A Motegi, l’ancien champion du monde Moto3 a été victime d’une terrible chute dans les dernières minutes de la deuxième séance d’essais libre Moto2. « J’ai fait une erreur, reconnaît-il. La piste n’était pas encore totalement sèche et je suis passé sur un vibreur à pleine charge. Je n’avais aucun besoin à ce moment-là de prendre un tel risque. » Propulsé à plusieurs mètres dans les airs, Marquez est lourdement retombé sur les épaules et le dos. « Je ne me suis rien cassé, mais j’ai fini le week-end avec des douleurs un peu partout. J’ai vraiment dû serrer les dents pour prendre le départ de la course. » Le pilote du team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS a été récompensé de ses efforts. Sixième sur la grille de départ, il a en effet franchi la ligne d’arrivée en quatrième position à douze secondes du vainqueur, coincé entre les deux KTM d’Oliveira et Binder. « Après ma chute de vendredi, je suis vraiment satisfait de ce résultat, pouvait-il confier à l’arrivée. Et je remercie l’équipe de m’avoir aider à reprendre confiance après ma chute. »

22.10.2018