Home Blog Moto Saison 2018 Championnat du monde Superbike – Italie

Article

retour

Championnat du monde Superbike – Italie14.05.2018

article

Rea sans rivaux

Vainqueur des deux courses organisées sur le circuit d’Imola, Jonathan Rea a fait de nouveau carton plein en Italie. Le tenant du titre augmente son avance au classement général tandis que Tom Sykes retrouve le podium.

Les courses

« C’est certainement ma plus belle victoire de la saison. » Dimanche soir, Jonathan Rea était aux anges. Vainqueur après s’être élancé de la neuvième place de la grille de départ, le triple champion du monde en titre a encore fait forte impression en Italie en revenant très vite sur le leader Chaz Davies. Deuxième après quatre tours, Rea s’est emparé des commandes de la course neuf tours plus tard. Puis il s’est envolé. A l’arrivée, ce sont plus de quatre secondes qui le séparaient de son dauphin. La veille, le pilote Kawasaki s’était imposé en partant de la pole position après avoir mené du premier au dernier tour. Tom Sykes a lui aussi brillé en Italie. Deuxième samedi, l’ex-champion du monde est de nouveau monté sur le podium dimanche après-midi, cette fois sur la troisième marche. « Malgré des problèmes de motricité je suis content de mon week-end, commentait le coéquipier de Sykes à l’arrivée. Nous sommes à nouveau dans le coup. » En Supersport, Sofuoglu a renoncé à participer à sa dernière course par crainte d’une nouvelle blessure alors qu’il avait signé le troisième des essais. Hiraki Okubo a pour sa part franchi la ligne d’arrivée en dixième position.

Le championnat

Avec un nouveau doublé qui le rapproche un peu plus d’un nouveau record, Jonathan Rea file vers un quatrième titre de champion du monde. Après cinq épreuves, le pilote Kawasaki compte désormais quarante-sept points d’avance sur Chaz Davies. Tom Sykes gagne pour sa part trois positions. Le Britannique est remonté à la troisième place du général Superbike avec cent trente-sept points de marqués. En Supersport, Morais conserve la seizième place alors que le Japonais Okubo gagne dix positions. Il est désormais dix-huitième du classement général.

L’histoire

Kenan Sofuoglu n’aura finalement pas disputé ce qui aurait dû être sa cent vingt-sixième et dernière course en Mondial Superbike. Jamais complétement rétabli de ses fractures du bassin consécutives à sa chute en fin de saison 2017, le quintuple champion du monde avait décidé de prendre sa retraite à l’issue de l’épreuve italienne organisée sur le circuit d’Imola. Troisième temps de la qualification, Sofuoglu a renoncé à prendre le départ de ce qui aurait dû être sa course d’adieux. Trop d’émotions sans doute pour le pilote Kawasaki. A 33 ans, le Turc tire donc sa révérence avec un palmarès qui n’est pas près d’être égalé. Fort de cinq titres de champion du monde, Kenan Sofuoglu sera monté à quatre-vingt-cinq reprises sur le podium, dont quarante-trois fois sur la plus haute marche. On ajoutera à cela ses trente-quatre pole positions et ses cent premières ligne. « Il y avait vingt ans, j’avais entamé ma carrière de pilote avec le seul objectif de courir un jour en championnat du monde, a confié Kenan à Imola. J’ai depuis remporté cinq titres, ce qui est bien plus que ce dont j’aurais pu rêver. Il était temps pour moi de me retirer, mais je ne voulais pas le faire sans saluer une dernière fois tous ceux qui ont toujours été derrière moi pour m’encourager et me supporter. »

14.05.2018