Home Blog Moto Saison 2019 Endurance – Huit Heures du Slovakia Ring

Article

retour

Endurance – Huit Heures du Slovakia Ring13.05.2019

article

Cruel abandon

Trois semaines après avoir remporté les 24 Heures Motos sur le circuit du Mans, le team Kawasaki SRC a été contraint à l’abandon en Slovaquie. David Checa, Jeremy Guarnoni et Erwan Nigon occupent désormais la deuxième place du championnat EWC.

Pour l’équipe de Gilles Stafler, les courses se suivent et ne ressemblent pas. Superbes vainqueurs dans la Sarthe, David Checa, Jeremy Guarnoni et Erwan Nigon ont dû jeter l’éponge après moins de deux heures de course sur le Slovakia Ring. Aux essais, la Kawasaki n°11 s’était qualifiée sur la cinquième place de la grille de départ. « On a eu des conditions très difficiles, expliquait David Checa. Avec de la pluie, du froid, une revêtement qui n’a cessé d’évoluer au fil des minutes… Il fallait être en piste avec les bons pneus au bon moment. »
Parti dans le groupe de tête, Jeremy Guarnoni a assuré un bon premier relai. « Il faisait beaucoup plus chaud au départ de la course, raconte le pilote Kawasaki. J’ai rapidement compris que les premières heures seraient plus difficiles pour nous que pour nos adversaires direct. J’ai donc bouclé mon premier relai sur un rythme régulier mais sans prendre de risque. Nous étions décidés à attendre notre heure, sachant que nous serions beaucoup plus performants vers la mi-course. » Tel était le plan. Malheureusement, celui-ci ne pourra jamais être mis en œuvre pat le team Kawasaki SRC. Peu après avoir repris le guidon de la numéro 11 des mains de Jérémy Guarnoni, David Checa a dû regagner le garage de son équipe. « On a eu un problème sur le moteur qu’il nous faudra diagnostiquer à notre retour à l’atelier, commentait alors Gilles Stafler. Ainsi va la course, il faut savoir accepter ce genre d’incident. » Malgré cet abandon, le team Kawasaki conserve la deuxième place du classement général à dix points seulement de la Suzuki du SERT. Avant la finale du championnat EWC au Japon, fin juillet, la prochaine course en Allemagne sera déterminante pour les hommes de Gilles Stafler.

13.05.2019