Home Blog WRC Saison 2019 QUATRIÈME PODIUM CONSÉCUTIF POUR C3 WRC, AVEC LA DEUXIÈME PLACE D’OGIER-INGRASSIA EN CORSE !

Article

retour

QUATRIÈME PODIUM CONSÉCUTIF POUR C3 WRC, AVEC LA DEUXIÈME PLACE D’OGIER-INGRASSIA EN CORSE !01.04.2019

article

Particulièrement opiniâtres, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont signé en Corse leur troisième podium de la saison, le quatrième consécutif en autant de manches cette année pour Citroën Total World Rally Team, et les points gagnés à cette occasion leur permettent de revenir à seulement deux unités de la tête du championnat du monde.Septièmes, Esapekka Lappi et Janne Ferm ont contribué à conforter la deuxième place des Rouges au classement constructeurs et accumulé des kilomètres importants avec C3 WRC sur l’asphalte pur.

Disposant de 5’’1 seulement d’avance sur leur plus proche poursuivant ce matin, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia sécurisaient immédiatement leur troisième place en portant leur avantage à près de trente secondes au terme de l’ES 13, première et plus longue (31,85 km) spéciale du jour. Dans le cadre idyllique de la Power Stage, disputée sur la route du Fango avec la Méditerranée en toile de fond, ils faisaient une nouvelle fois l’étalage de leur combativité avec un 5e temps synonyme de 1 point supplémentaire, tandis qu’un ultime fait de course leur valait de grimper en 2eposition. Ils reviennent ainsi à seulement deux unités du leader du championnat du monde, ce qui leur vaudra de ne pas ouvrir la piste en Argentine (25-28 avril) pour le prochain rendez-vous. 

Aux prises avec des réglages imparfaits le premier jour, et empêchés d’y remédier complètement par l’absence d’assistance de mi-étape, les sextuples champions du monde tiraient alors le meilleur parti possible de la situation en ralliant le parc de fin de journée à la 6eplace, à seulement 10’’2 du 4e. Ils allaient se montrer carrément héroïques le lendemain sur les deux passages dans la toute nouvelle ES de la Castagniccia : faisant parler leur sens de l’attaque sur ces routes plus sales et usées, leur faculté également à avoir de bonnes notes dès le premier passage en course, ils compensaient pour s’octroyer un 3epuis un 2etemps. Ce sont ces performances qui leur avaient alors permis de faire leur retour sur le podium à la veille de cette dernière étape.

En s’adjugeant cette 2e position avec C3 WRC, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia grimpent pour la troisième fois sur le podium cette année en quatre courses. Quatre épreuves qui ont vu à chaque fois Citroën Total World Rally Team figurer sur les deux premières marches, avec les victoires du Monte-Carlo et du Mexique (Ogier-Ingrassia), et donc les 2eplaces de Suède (Lappi-Ferm) et de Corse, si bien que l’équipe de Satory conforte sa place de dauphin au classement du championnat du monde constructeurs. 

Également en difficultés avec les réglages de C3 WRC, Esapekka Lappi et Janne Ferm se retrouvaient rapidement dans une situation ne leur permettant pas d’espérer remonter, et mettaient dès lors à profit les kilomètres restants pour balayer la palette de réglages de C3 WRC et engranger ainsi de l’expérience à son volant sur le bitume. Avec la 7e place obtenue, ils apportaient leur contribution au résultat d’ensemble de l’équipe et voyaient leur abnégation récompensée.

RÉACTIONS DE…

Sébastien Ogier, Pilote du Citroën Total WRT

« Le bilan est positif sur le plan comptable, avec dix-neuf points engrangés au terme d’une épreuve difficile. D’un autre côté, nous avons vraiment souffert en performance pure et il nous faut comprendre pourquoi, afin que ça ne se reproduise plus sur cette surface, jusqu’alors favorable à la C3 WRC. Je suis satisfait en tout cas d’être parvenu à tirer le maximum de la voiture dont je disposais et de ne pas avoir à ouvrir la route sur la terre argentine. »

Esapekka Lappi, Pilote du Citroën Total WRT

« On avait tous de grands espoirs en venant ici, aussi on ne peut évidemment pas se contenter de ce résultat. Nous avons manqué de performance, et pâti de pas mal de sousvirage, tout au long du week-end. Nous allons travailler dur pour rectifier le tir sur les prochaines échéances asphaltes, en Allemagne, puis Espagne. En attendant, j’ai hâte de retrouver la terre en Argentine. »

DEUX QUESTIONS À PIERRE BUDAR, DIRECTEUR DE CITROËN RACING

Quel bilan tirez-vous de ce Tour de Corse ?

Le bilan comptable est positif puisque nous confortons nos deuxièmes positions aux classements provisoires des championnats pilote et constructeur. Mais on ne peut évidemment pas se satisfaire de notre niveau de performance du week-end. Il nous manquait à chaque fois un petit quelque chose, aussi nous allons dès à présent tout décortiquer pour comprendre l’origine de cette méforme, afin de retrouver la compétitivité qui était la nôtre sur l’asphalte, lors des prochains rendez-vous en Allemagne puis Espagne. Je tiens toutefois à saluer la réaction de mon équipe dans la difficulté, elle ne s’est jamais démobilisée, cherchant à apporter toutes les solutions possibles à nos équipages. Nous avons progressé au fil du week-end, et c’est en conservant cet état d’esprit que nous allons continuer à le faire pour revenir plus forts. 

Comment qualifierez-vous la prestation de vos équipages ?

La marque des très grands, c’est de savoir répondre présents même lorsque toutes les conditions ne sont pas réunies pour être compétitifs. C’est en ramenant un tel résultat d’un week-end pourtant difficile qu’un championnat se gagne, Sébastien et Julien le savent pertinemment, et ils ont à nouveau fait l’étalage de leur épatante faculté à ne jamais s’avouer vaincus. Ce podium, c’est d’abord le leur, ils sont allés le chercher avec la manière dans la Castagniccia, tout en se montrant très réguliers par ailleurs. Esapekka et Janne n’ont pas démérité non plus, ils ont juste moins d’expérience pour l’instant de ce genre de situations, mais je suis convaincu que dès lors que nous leur fournirons une monture à la hauteur, ils retrouveront la pointe de vitesse qu’on leur connaît.

LE TEMPS FORT DU WEEK-END

Ex-pilote en WRC et ouvreur de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia aux côtés de Benjamin Veillas ce week-end, Simon Jean-Joseph revient sur la performance réalisée à deux reprises le samedi par l’équipage tricolore, dans la spéciale de la Castagniccia.

« Pour nous ouvreurs, les deux passages dans la Castagniccia constituaient vraiment les seules spéciales où nous avons eu beaucoup de travail de corrections ce week-end. Et là, au-delà du talent pur, de la combativité, de la détermination de Seb et Julien, je pense que c’est leur système de notes très précis qui fait leur force. Dans ce genre de conditions sales et difficiles, ils ont des variations dans la description de la route qui leur permettent de se sécuriser et de donner toute la mesure de leur potentiel. Pour nous ouvreurs, il s’agit dès lors de bien sentir les choses, de mettre les corrections au bon endroit, sans surcharger les notes. Mais derrière, c’est un exploit de la part de Julien d’arriver à dicter toutes les nuances vu la vitesse à laquelle ça déboule, et de celle de Seb, d’arriver à tout ingurgiter. » 

CLASSEMENT FINAL PROVISOIRE

1. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) 3h22’59’’0
2. Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) +40’’3
3. Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) +1’06’’6
4. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) +1’18’’4
5. Suninen / Salminen (Ford Fiesta WRC) +1’24’’6
6. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) +1’40’’0
7. Lappi / Ferm (Citroën C3 WRC) +2’09’’1
8. Loeb / Elena (Hyundai i20 WRC) +3’39’’2
9. Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) +5’06’’3
10. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +6’44’’6

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

1. Thierry Neuville – 82 points
2. Sébastien Ogier – 80 points
3. Ott Tänak – 77 points
4. Elfyn Evans – 43 points
5. Kris Meeke – 42 points
6. Esapekka Lappi – 26 points
7. Sébastien Loeb – 22 points
8. Dani Sordo – 16 points
9. Jari-Matti Latvala – 15 points
10. Teemu Suninen – 14 points

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

1. Hyundai WRT – 114 points
2. Citroën Total WRT – 102 points
3. Toyota Gazoo Racing – 98 points
4. M-Sport Ford WRT – 70 points

01.04.2019